Une véranda comme chez Frida!

Bonjour les louloups

Aujourd’hui je vous parle de notre véranda Azul, mon amour pour la Casa Azul de cette chère Frida plaide coupable.

Notre part de romantisme

Petit rappel nous vivons dans notre maison dite Arcachonnaise (mais bordelaise!) depuis 2 ans, et depuis 2 ans nous vivons dans un “chantier”. Surtout au début à vrai dire .. Heureusement cette maison en piteuse état est devenue notre cocon d’amour et de couleurs.

La pièce qui nous tenait particulièrement à cœur c’est la véranda dont nous sommes tombé amoureux. Quoi de plus romantique qu’une pièce ouverte sur l’extérieur où l’on peut bouquiner en écoutant la pluie ou se prélasser dans son plaid les soirs d’automne.

Cependant son état était extrêmement alarmant: Rouille sur la casi totalité des baguettes, 28 vitres à changer, infiltration d’eau, fissures dans la pierre.. Difficile à croire que cette pièce était à l’origine une pièce à vivre à part entière de la maison. Il y a même un chauffage pour les nuits d’hivers!

Nous n’avons pas pu trouver d’artisans car soit le chantier était trop compliqué et minutieux à leurs goût soit c’était absolument hors de nos moyens..

Alors Tristan (mon époux) s’est armé de burin, marteau et mastics. De mon côté je me suis lancé dans la peinture et le sol (carreaux de ciment).

Voici son aspect et sa couleur d’origine:

Avant

 

Autant vous dire que pour moi la couleur “vert clair” m’évoque des mots comme “vomi”,”caca”,”nausée” rien de très très glamour! Et surtout cette couleur ne me donnait pas la sensation d’être dans une pièce de la maison mais à l’extérieur de la maison. Il n’y avait pas de fil conducteur entre cette pièce et le reste de la maison Acapulco (mexicain, chaud, exotique et cosy).

Après

 

Le choix de la couleur

Lorsque je reçois à la maison j’entends souvent:

Je n’aurais pas osé mais j’adore!

Alors comme toujours sans penser au bon sens commun et aux couleurs habituels j’ai suivi mon idée farfelu, je rêvai de ma Casa Azul à moi (à nous, aux copains..)  !

Mon premier problème fut de trouver le bleu idéal!

Vous n’allez pas dans une grande surface avec une photo de la Casa Azul en disant , “Bonjour je veux ça“?. Ce bleu est super compliqué! Car son secret est qu’il n’est pas vraiment bleu…

Casa azul, Coyoacan, Mexico

Mes premiers choix ont été le bleu Klein ou le bleu Majorelle mais ils sont introuvables. A moins de vous rendre directement au jardin Majorelle qui en vend des petits pots à ce qu’on m’a dit..

Finalement en fouillant quelques nuanciers chez Castorama et en discutant avec un autre passionné (toujours chez Casto, je pense pouvoir y planter ma tente bientôt..) j’ai trouvé le bleu Agapanthe qui, comme la Casa Azul, est un mélange subtil de tons bleus et violets.

Et voila le résultat:

La peinture a mit deux jours à trouver son équilibre. Au début le côté “violet” était plus fort comme le montre cette photo prise le lendemain de la première couche.

 

Et voici sa couleur actuelle, on est complètement fan du résultat!
un contraste saisissant!
Nos vieux carreaux de ciments qui seront bientôt vernis pour plus de peps!

Voilou les petits loups , nous sommes toujours dans nos vitres et dans les idées d’aménagement. Personnellement j’y vois déjà tout plein de banquettes rouges et jaunes pour les copains! Une grande bibliothèque en bois exotique remplie de livres d’aventures et de cactus..  alors je vous ferai rapidement un autre billet avec encore plus de photos de notre véranda adorée !

A la revoyure..

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *