Préparer un voyage avec bébé (de 6 à 12 mois)

Le jour tant attendu du départ approche et chaque jour est un jour de moins avant les vacances, l’eau turquoise, les aztèques et les mayas.

Dans notre cas la destination est le :

Mexique (j’aime les gros clichés)

Bref

Grande décision, vous amenez bébé.

Ce qui implique:

  • Un flip de plus dans l’avion, si bébé pleure vont-ils nous éjecter en plein vol?
  • Un temps limité pour les roucoulades.
  • Un sac en plus .
  • Un budget organisation et confort de bébé.
  • L’incompréhension de votre famille voire de votre belle famille qui pense que vous allez l’abandonner dans un marécage où il se fera violemment dévoré par les moustiques, les crocodiles ainsi que les diplodocus.
  • L’obligation de réserver vos logements au moins la première semaine du trip, en fonction de la saison touristique.

Mais aussi et surtout:

  • Des purs souvenirs de famille.
  • La chance de voir bébé faire ses premiers pas sur le Chichen Itza. (Ou dégringoler, et donc s’offrir un baptême en hélicoptère!!)
  • Faire plein de rencontres avec les locaux. C’est connu, voyager avec un bébé attire les autres, (Tout le monde aime les bébés .. non?.) .
  • Etre prioritaire partout.
  • Un challenge, et surtout une évidence quand on a décidé de voyager tout au long de sa vie.
  • Des sessions rigolades en plus.
  • Des supers photos.
Moi sur ma bécane, Cuba 1994

Venons en aux faits

Nous avons trouvé la plupart de nos articles sur le blog: Voyages et enfantsqui au passage est très bien fait avec plein de témoignages dont on peut s’inspirer.

Dans ma valise pour bébé il y a ,

  • Un lit nomade , ultra rapide à monter et démonter avec son petit matelas.

Idéal pour que Sunshine, notre fille, puisse dormir partout en sécurité.

La vidéo c’est ici. De plus Sandrine , qui tient ce blog, nous donne pleins de bons conseils pour le voyage en avion, le nécessaire cabine…

Le hic est bien sûr que cela prend de la place, avec Tristan nous prenons donc le strict nécessaire et avons décidé de prendre un autre sac au retour pour les achats faits sur place, au Mexique.

Le logement de ton bébé dit « Fuck » à tes jeans et culottes.

  • Une pochette « Premiers secours ». Indispensable.

Vous la trouverez généralement chez Decathlon.

  • La pharmacie de bébé qui comporte: Doliprane en suppositoire (c’est tellement plus sympa) ou en sirop, des sachets doses  Nutriben contre la déshydratation en cas de diarrhées, la star des crèmes: Bepanthèn,  ainsi qu’un anti diarrhéique de Tiorfan (sous ordonnance.) , un thermomètre.
  • Des fioles pour stocker son nécessaire « nourriture » ainsi que de l’eau pour les trajets en avion, ou nos excursions.

Trouvées chez  Verbaudet. )

Le must du must, un budget à elle toute seule, la star..

Après deux jours de recherche, et des millions de comparaisons et d’avis. Homme est revenu à la vie normale et l’a choisi avec détermination et conviction.  C’est une poussette géniale qui va pouvoir,normalement, nous suivre en cabine et donc jusqu’à l’embarquement. Ainsi Poupette pourra tranquillement siester dans sa poussette entre les différents vols..

Le must étant son côté pratique: pliable à une main, légère et avec un dossier inclinable.

La démonstration c’est ici.

Le prix est plus élevé que celui d’une simple poussette Canne mais on y gagne grandement en pratique et confort. De plus je la trouve tellement plus agréable pour charger et décharger poupette de la voiture. Et puis il faut vivre dans son temps ma petite.

  • Un anti-moustique Biovectol pour toute la famille.
  • Une moustiquaire pour la poussette.
  • Un adaptateur pour son baby-phone, utile si vous voulez aller manger au resto d’à côté.
  • Un jouet ou doudou qui la rassure, qu’elle connait.

Concernant le sac Cabine:

  • Une gigoteuse pour qu’elle dorme bien au chaud et maintenue dans l’avion.
  • Des couches.
  • Lingettes Bio, Mixa.
  • Quelques petits pots et compotes.
  • Doliprane.
  • 2 briques de Bledidej.
  • Un biberon.
  • bodies .
  • pull.
  • 1 leggins
  • pyjama.
  • Son lait en poudre.
  • Une bouteille d’eau.

Une dernière chose si votre bébé fait moins de 10kg n’oubliez pas de réserver sa nacelle dans l’avion! Sinon vous l’aurez sur les genoux pendant toute la durée du vol.. Angoisse!

Notre fille a prit l’habitude de s’endormir seule, donc je l’imagine mal s’endormir sur mes genoux.. Surtout que je DÉTESTE dormir en avion ou plutôt je n’y parviens jamais …

Si vous avez un secret je suis preneuse car pour le moment je fais le kamasutra du siège aérien tant je m’y sens en inconfort totale..

Autre solution mais moins économique, réserver une autre place dans l’avion pour y placer bébé et son cosy (amené par vos soins..).

Concernant nos déplacements,

Nous avons opté pour la location d’une voiture à l’aéroport qui nous suivra pendant toute notre aventure. Le prix est de 231 euros pour 21 jours , nous sommes passés par Sixt.

Ainsi nous sommes libres de nos horaires, de nos déplacements, de créer des imprévus, et Poupette peut dormir tranquille pendant les longs trajets.

Voila alors nous partons dans 2 semaines et demi; alors sans doute qu’il y aura des ajouts et puis je suis novice alors sans doute qu’on découvrira des imprévus sur place. Mais après tout cela fait partie de l’aventure! Je suis preneuse pour tout conseils..

Partir au Mexique avec un bébé de 8 mois

Bonjour les louloups, je ressors un vieux billet d’un précédent blog. Il s’agissait de notre premier départ au Mexique à 3..

On remonte le temps dans 3, 2, 1..

Me voici à nouveau les fesses sur mon siège qui lui ne semble pas avoir bougé . Il fait froid, j’ai froid, je participe aujourd’hui malgré moi au dérèglement climatique car je n’arrive pas à éteindre mon chauffage. Bref je veux repartir immédiatement.

Nous sommes rentrés il y a une semaine du Mexique, nous avons parcouru le Yucatán, grimpé 5 temples avec la poupette dans le sac à dos, bu des litres d’eau et de Corona. Nous avons mangé des tacos,du guacamole, des enchiladas, eu mal au ventre, retrouver la joie et le rire communicatif des mexicains, prit un vol pour Mexico City ou l’on a célébré le Dia de los muertos avec des copains vivant là bas (lui français, elle mexicaine).

Et on a découvert la maison et le quartier de Frida Kahlo dont je suis totalement fan.

Bref on ne va pas se voiler la face ce ne fut pas une grande partie de plaisir, joie et allégresse au début.

Voici quelques unes des tentatives de notre fille pour rentrer en France:

  1. CHOPPER UN RHUME ÉNORME 3 JOURS AVANT LE DÉCOLLAGE.
  2. TRANSFORMER SON RHUME EN UNE PHARYNGITE FOUDROYANTE PENDANT LE VOL ALLER: DOCTEUR DE GARDE DE TULUM.(BUDGET: -5€ ET ANTIBIOS DANS LES FESSES.)
  3. TOMBER D’UN CANAPÉ SUR LA TÊTE: URGENCE DE TULUM. (BUDGET : -250€)
  4. S’ÉTOUFFER AVEC UN TACOS VOLÉ AU SERVEUR PENDANT QU’IL PLAISANTE.
  5. PROVOQUER EN DUEL UN BERNARD L’HERMITTE SUR LA PLAGE.

Ces diverses mésaventures ont officiellement faits de nous des parents ultra flippés.

La première semaine fut donc SPORT, heureusement tout est rentré dans l’ordre par la suite. Notre poupette a pu finalement apprécier son trip, sans forcément y comprendre grand chose et nous avons enfin pu commencé à kiffer le notre également!

Nous avons vu notre fille s’épanouir, s’émerveiller, changer, se sociabiliser jour après jour.

De son étonnement, sa curiosité devant le décor chaque jour différent.

De ses sourires et ses rires en réponse à chaque passant.

De son effet magnétique sur tout les gens que nous avons rencontré.

Et surtout sur le fait que quand tu as un bébé, la police te fou royalement la paix.

Je précise que nous avons malgré tout réussi à faire exactement le même trip mexicain que nous avions prévu. Donc notre fille n’a pas été un frein, nous avons fait comme les autres touristes baroudeurs voire bien plus parfois..

Voici donc mes 14 conseils si vous voulez faire de même :

GO

  • Prenez la poussette cabine et le sac à dos “transport de bébé”. Cela peut sembler faire beaucoup comme chargement, cependant cela vous permet d’alterner. Dans notre cas notre poupette dormait plus facilement dans sa poussette. Nous pouvions donc sortir le soir au restaurant pendant qu’elle dormait (ou mangeait) dans sa poussette. Le porte bébé vous permet de grimper les 400 marches des temples (Chichen Itza, Tehotihuacan, Coba, Edzna…) avec elle.

  • Garder toujours un œil sur elle/lui, cela peut paraître évident mais c’est primordial. Tout est nouveau et sa curiosité est au maximum, de plus il y a souvent des animaux errants , notre fille adore les chiens (un peu trop), et bien sûr attention aux moustiques.
  • Acheter des boissons de réhydratation , disponibles partout en pharmacie et pour toute la famille. Augmenter les doses d’eau dans chaque biberon car bébé transpire comme vous.
  • Changer la toutes les 2 heures max car chaleur et humidité ne font pas bon ménage dans une couche..
  • Pour les baignades en mer gardé la habillée (tee shirt, ou mieux lycra ).

  • Laisser la/le dormir autant que possible les premiers jours, les bébés se remettent plus rapidement du décalage horaire que nous cependant le choc climatique ainsi que les longues heures d’avion (11h ) restent très fatiguant pour un tout petit bout.
  • Pour vos vols, prévoyez une couche pour 2h de vol ( 10h:  5 Couches, et une bonus en cas de petit débordement…), un pyjama chaud pour la nuit et un léger pour le jour. La température varie beaucoup dans un avion , nous avions prit notre gigoteuse ce qui fut très pratique et rassurant pour elle.

  • Ne pétez pas un câble, quand notre fille a été malade nous étions dans la jungle et j’avais mes règles. Genre Shinning c’est les teletubbies à coté. Soyez toujours dans l’action tout en étant calme avec bébé, vous êtes son indicateur de « tout va bien on est là ».
  • Ayez toujours dans votre sac à dos: Eau, nourriture, couches, B-panthène, antimoustique, crême solaire, un pulvérisateur d’eau vous pouvez y ajouter de l’huile d’avocat pour l’hydratation.
  • Louer une voiture, définitivement. Vous êtes libre de vos mouvements, capables de réagir vite et surtout la clim qui permet de longues heures de route au frais pour bébé.
  • Si votre bébé se blesse, est malade, tombe.. et que vous avez des doutes alors allez consulter un docteur en ville cela vaut mieux que des nuits d’inquiétudes pour parfois rien du tout.
  • Pour le décollage et l’atterrissage donner un bon biberon à bébé ou quelque chose à mâchouiller (pour éviter la pression dans ses petites oreilles).
  • Apprécier vos moments en amoureux, quand bébé dort oubliez bébé! (Le baby phone sera votre meilleur ami pour les soirées au bar/resto d’a côté).

  • Pensez au moment ou vous allez la rendre à la nounou dans un papier cadeau paillettes et un grand sourire, « je l’ai fait ma petite, je suis ta mère , avec ton père on t’a offert du lourd, maintenant oubli nous un peu! »

Je pense à tout les progrès que Sunshine a fait , a tout ce qu’elle a vu, à nos rires, à nos doutes, à sa surprise, aux gens qui l’ont pris dans leurs bras, à toutes les cuisines qu’on du lui faire visiter les serveuses mexicaines… Et je me dis putain on a bien fait.

Il est évident que je suis, comme toujours, fière de mon homme, de notre couple des challenges et des épreuves que l’on passe ensemble, solidaires, je l’aime infiniment.

 

L’Ex voto

 

Embarquement pour Mexico

Aujourd’hui je vous propose une petite excursion dans la culture mexicaine en vue de mon prochain voyage à la capitale Mexico. En effet comme certains le savent, ou l’apprennent , Acapulco Home ouvrira bientôt les portes virtuelles de son e-shop. Vous y trouverez donc la plupart des objets décoratifs de la culture mexicaine dont je vous parlerai dans les semaines précédents mon voyage:

 

Ex voto

 

Merci à Sainte Barbara de m’avoir donnée le courage de laisser mon mari qui maltraitait  mes enfants et moi et de m’avoir permis de revenir chez moi où je sais que nous serons très heureux avec ma famille et mes vieilles amitiés.

Ex voto vient du latin “exvoto suscepto” qu’on traduit par “suivant le vœu fait”.

C’est une offrande en guise de remerciement au saint qui nous a exaucé.

Vous avez peut être en tête ces petites plaques de marbres que l’on trouve dans les églises pour remercier le saint prié de nous avoir épargné dans une situation critique. Il s’agit là d’Ex voto version moderne.  Ceux dont je vous parle ici,au Mexique, sont leurs ancêtres qui eux sont  restés tels quels.

Les ex votos sont peints de façon naïve sur des petites plaques de métal on y trouve 3 éléments:

  • La situation à laquelle l’auteur a échappé (maladie, accident, catastrophe naturelle, guerres, épidémies, mauvaise récolte..).
  • Le saint , la vierge à qui l’auteur fait appel. Souvent dans le haut du cadre et entouré(e) de nuages il représente l’aspect divin.
  • Une légende relatant la scène tragique et des remerciements pour l’intervention divine ainsi qu’une date.
La famille Alvarado rend grâce à la vierge Guadalupe pour avoir donné la force à Octavio de sauver son fils quand il était emporté par le ruisseau de la rivière Bravo. Mexico. 1er Mai 1990

 

Petit historique

L’ex voto né en Italie au XVe siècle afin de tempérer les excès d’orfèvrerie votive ( pour remercier un dieu, un(e) saint..) . Ces petits tableaux sont plus économiques, accessibles à tous,  et deviennent rapidement populaire.  De ce fait ils se répandent facilement dans toute l’Europe catholique (France, Allemagne,Portugal) jusqu’en Espagne. Les conquistadors les emmèneront alors jusqu’au nouveau continent américain lors de la colonisation espagnole au XVI e siècle.

Ex voto marin de l’équipage du navire L’Eliza de Bordeaux rendant grâce suite au passage du Cap de bonne Espérance lors d’une tempête.

Alors que cette pratique disparaît peu à peu en Europe au XXe siècle, remplacée par les plaques de marbre, au Mexique elle reste vivace. Par ailleurs l’Ex voto est considéré comme un véritable témoin des réalités sociales (comme la photographie aujourd’hui ) en particulier après l’indépendance du Mexique au XIXe siècle où elle devient plus populaire.

Ex-voto marin “moderne” sur des plaques de marbre.

Autrefois c’était la divinité qui occupait toute la scène, mais en devenant plus populaire c’est l’homme qui occupe peu à peu toute la place laissant seulement un recoin pour la divinité de plus en plus stéréotypée. La légende quant à elle laisse apparaître parfois de nombreuses fautes d’orthographes en raison des problèmes d’alphabétisation de la classe populaire . En effet l’ex voto parle du petit peuple d’ou les dessins facilement compréhensible.

Un matin, lorsque j’ai ouvert la fenêtre, des centaines de guêpes sont entrées dans la maison et j’ai couru pour protéger mon bébé pendant qu’elles nous attaquées,  j’ai invoqué San Miguel et, grâce à lui, les guêpes sont restées un moment sans piquer puis sont parties par la fenêtre. Je vous remercie de m’avoir exaucé.

A noter l’auteur du dessin est en général un artisan dédié aux ex voto et payé par le commanditaire et acteur central de la scène(parfois illettré). L’ex voto peut aussi être commandé par un proche parent. Par exemple une mère qui rend grâce à la vierge Guadalupe pour lui avoir rendu son fils parti faire la révolution.

(Approximativement, n’hésitez pas pour plus de précisions car j’ai eu du mal à lire et surtout à conjuguer) (…) Miracle du Seigneur de la Colunna à juvencio quand il reçu cinq balles dans la panse par les soldats de la garnison de (rebelles?) pour avoir déserté de son poste pour l’avoir trouvé presque mort implorant un refuge , en témoignage de ma gratitude pour ce qu’il s’est passé ce matin. 19 Avril 1922

Après la révolution de nombreux artistes mexicains comme Diego Riviera et Frida Kahlo  vont revendiquer une identité , un culture nationale pour le Mexique en assimilant les cultures indiennes et espagnoles. C’est le désir du peuple mexicain à retrouver des racines qui lui sont propres.

Certains s’intéressent aux pratiques populaires tels que l’ex voto, Frida Kahlo en détournera même un relatant son accident de tramway.

Les conjoints Guillermo Kahlo et Matilde c. De Kahlo rendent grâce à la Vierge des douleurs pour avoir sauvé leur fille Frida de l’accident arrivé en 1925 au coin de la “cuahutemnarion” et de la…

L’Ex voto et ses variantes

L’ Ex voto peut également être un petit objet, tel que les fameux cœurs sacrés en métal qui décorent à merveille les intérieurs. On en trouve aussi dessinés sur le quai par les marins de passage.

Ex votos marins aux Açores.

Une décoration à la Mexicaine

Bonjour les gringos,

Musée Frida Kahlo, Coyoacan

Aujourd’hui destination le Mexique !

Pour commencer mon histoire d’amour avec ce pays n’a pas vraiment de début et encore moins de fin. Je suis née avec du désir pour ce pays (grrr), sa culture, sa vie, sa chaleur, sa musique et ses artistes.

Par la suite ce sentiment s’est concrétisé lors de mon premier voyage, en famille, là bas il y a 6 mois. Par ailleurs j’y ai réalisé l’un de mes rêves, pénétrer dans l’antre de Frida Kahlo, la fameuse Casa Azul.

La Casa Azul
Kikou je suis si heureuse que je pleure depuis le début de la visite. sisi.

Bref pour en revenir au Mexique, son histoire est riche et passionnante : du mystère de Teotihuacan, au règne sanguinolent des Aztèques, à la colonisation espagnole de Cortes et à son intégration réussie dans la culture d’aujourd’hui.

Le saviez vous? Les Aztèques étaient très grands et élancés, de ce fait les marches des temples nous paraissent immenses. Cependant de nos jours on remarque la petite taille des mexicains. L’explication est le mélange (crac crac) entre les espagnols et les mexicains, la génétique espagnole l’emporte . Des hommes bien plus petits (et portants) que leurs ancêtres. En revanche il n’est pas rare de croiser dans un visage les traits sublimes de leurs parents les mayas.

Du côté d’Uxmal au Mexique

Pour en savoir davantage sur l’atmosphère de ce pays et avant que je ne vous endorme je vous conseille vivement d’aller jeter un coup d’œil sur le travail du photographe Dane Strom . Il est mon favoris et pose le plus beau des regards sur la culture Mexicaine.

Ma palette Mexicaine:

  • Rouge
  • Jaune
  • Vert
  • Orange
  • Bleu Mexicain (foncé)
  • Bleu vert ou turquoise
  • Rose fuchsia
Maison Mexicaine

En outre vous l’aurez compris l’une des première chose qui saute aux yeux au Mexique c’est évidement la force et la gaieté dans ses couleurs.

La sublime et très “carte postale” Campeche

 

Les incontournables déco :

  • Siège Acapulco
  • Cactus
  • Coccinelle (la voiture sinon c’est un hors sujet total.)
  • Les tapis de laine multicolore teins ou coussins brodés
Le coussin de Frida Kahlo à Coyoacan. Frida est une grande dame de l’art Mexicain que j’admire par dessus tout.
  • Une niche mexicaine avec ses célèbres Calaveras
Folklore mexicain
Ma niche mexicaine.
  • Une vierge
  • Les Calaveras
tasses calaveras
Mes tasses Calaveras, dans ma cuisine fuschia.
  • Un cœur peint et fait main
acapulco home souvenir du mexique
Note romantique au dessus de notre lit
art mexicain
La vierge prône sur notre cheminée, cœur populaire fait entièrement à la main.
  • Un sombrero
  • Un crucifix (très très religieux le mexicain.)

Pour finir les couleurs de vos murs, en jetant un œil sur Pinterest j’ai réalisé que beaucoup d’aficionados du style Mexicain gardent leurs murs blanc. Chose que je comprends car chaque objet semble s’y détacher avec davantage d’intensité. De mon côté j’ai choisis de jouer le côté Mexicain jusqu’au bout et de les peindre en jaune miel,bleu ou encore fuchsia (comme ci dessus) et je vous assure que je ne souffre d’aucunes névroses à ce jour 😉 .

Finalement une décoration à la Mexicaine peut être très chargée. Des pièces remplies de grigris mexicains, de crucifix, de meubles en bois, de couleurs, de tissus.. Encore une fois maniaque s’abstenir!

Voila c’était selon moi le style Mexicain, très présent chez Acapulco Home!

A bientôt chez Acapulco!