Partir au Mexique avec un bébé de 8 mois

Bonjour les louloups, je ressors un vieux billet d’un précédent blog. Il s’agissait de notre premier départ au Mexique à 3..

On remonte le temps dans 3, 2, 1..

Me voici à nouveau les fesses sur mon siège qui lui ne semble pas avoir bougé . Il fait froid, j’ai froid, je participe aujourd’hui malgré moi au dérèglement climatique car je n’arrive pas à éteindre mon chauffage. Bref je veux repartir immédiatement.

Nous sommes rentrés il y a une semaine du Mexique, nous avons parcouru le Yucatán, grimpé 5 temples avec la poupette dans le sac à dos, bu des litres d’eau et de Corona. Nous avons mangé des tacos,du guacamole, des enchiladas, eu mal au ventre, retrouver la joie et le rire communicatif des mexicains, prit un vol pour Mexico City ou l’on a célébré le Dia de los muertos avec des copains vivant là bas (lui français, elle mexicaine).

Et on a découvert la maison et le quartier de Frida Kahlo dont je suis totalement fan.

Bref on ne va pas se voiler la face ce ne fut pas une grande partie de plaisir, joie et allégresse au début.

Voici quelques unes des tentatives de notre fille pour rentrer en France:

  1. CHOPPER UN RHUME ÉNORME 3 JOURS AVANT LE DÉCOLLAGE.
  2. TRANSFORMER SON RHUME EN UNE PHARYNGITE FOUDROYANTE PENDANT LE VOL ALLER: DOCTEUR DE GARDE DE TULUM.(BUDGET: -5€ ET ANTIBIOS DANS LES FESSES.)
  3. TOMBER D’UN CANAPÉ SUR LA TÊTE: URGENCE DE TULUM. (BUDGET : -250€)
  4. S’ÉTOUFFER AVEC UN TACOS VOLÉ AU SERVEUR PENDANT QU’IL PLAISANTE.
  5. PROVOQUER EN DUEL UN BERNARD L’HERMITTE SUR LA PLAGE.

Ces diverses mésaventures ont officiellement faits de nous des parents ultra flippés.

La première semaine fut donc SPORT, heureusement tout est rentré dans l’ordre par la suite. Notre poupette a pu finalement apprécier son trip, sans forcément y comprendre grand chose et nous avons enfin pu commencé à kiffer le notre également!

Nous avons vu notre fille s’épanouir, s’émerveiller, changer, se sociabiliser jour après jour.

De son étonnement, sa curiosité devant le décor chaque jour différent.

De ses sourires et ses rires en réponse à chaque passant.

De son effet magnétique sur tout les gens que nous avons rencontré.

Et surtout sur le fait que quand tu as un bébé, la police te fou royalement la paix.

Je précise que nous avons malgré tout réussi à faire exactement le même trip mexicain que nous avions prévu. Donc notre fille n’a pas été un frein, nous avons fait comme les autres touristes baroudeurs voire bien plus parfois..

Voici donc mes 14 conseils si vous voulez faire de même :

GO

  • Prenez la poussette cabine et le sac à dos “transport de bébé”. Cela peut sembler faire beaucoup comme chargement, cependant cela vous permet d’alterner. Dans notre cas notre poupette dormait plus facilement dans sa poussette. Nous pouvions donc sortir le soir au restaurant pendant qu’elle dormait (ou mangeait) dans sa poussette. Le porte bébé vous permet de grimper les 400 marches des temples (Chichen Itza, Tehotihuacan, Coba, Edzna…) avec elle.

  • Garder toujours un œil sur elle/lui, cela peut paraître évident mais c’est primordial. Tout est nouveau et sa curiosité est au maximum, de plus il y a souvent des animaux errants , notre fille adore les chiens (un peu trop), et bien sûr attention aux moustiques.
  • Acheter des boissons de réhydratation , disponibles partout en pharmacie et pour toute la famille. Augmenter les doses d’eau dans chaque biberon car bébé transpire comme vous.
  • Changer la toutes les 2 heures max car chaleur et humidité ne font pas bon ménage dans une couche..
  • Pour les baignades en mer gardé la habillée (tee shirt, ou mieux lycra ).

  • Laisser la/le dormir autant que possible les premiers jours, les bébés se remettent plus rapidement du décalage horaire que nous cependant le choc climatique ainsi que les longues heures d’avion (11h ) restent très fatiguant pour un tout petit bout.
  • Pour vos vols, prévoyez une couche pour 2h de vol ( 10h:  5 Couches, et une bonus en cas de petit débordement…), un pyjama chaud pour la nuit et un léger pour le jour. La température varie beaucoup dans un avion , nous avions prit notre gigoteuse ce qui fut très pratique et rassurant pour elle.

  • Ne pétez pas un câble, quand notre fille a été malade nous étions dans la jungle et j’avais mes règles. Genre Shinning c’est les teletubbies à coté. Soyez toujours dans l’action tout en étant calme avec bébé, vous êtes son indicateur de « tout va bien on est là ».
  • Ayez toujours dans votre sac à dos: Eau, nourriture, couches, B-panthène, antimoustique, crême solaire, un pulvérisateur d’eau vous pouvez y ajouter de l’huile d’avocat pour l’hydratation.
  • Louer une voiture, définitivement. Vous êtes libre de vos mouvements, capables de réagir vite et surtout la clim qui permet de longues heures de route au frais pour bébé.
  • Si votre bébé se blesse, est malade, tombe.. et que vous avez des doutes alors allez consulter un docteur en ville cela vaut mieux que des nuits d’inquiétudes pour parfois rien du tout.
  • Pour le décollage et l’atterrissage donner un bon biberon à bébé ou quelque chose à mâchouiller (pour éviter la pression dans ses petites oreilles).
  • Apprécier vos moments en amoureux, quand bébé dort oubliez bébé! (Le baby phone sera votre meilleur ami pour les soirées au bar/resto d’a côté).

  • Pensez au moment ou vous allez la rendre à la nounou dans un papier cadeau paillettes et un grand sourire, « je l’ai fait ma petite, je suis ta mère , avec ton père on t’a offert du lourd, maintenant oubli nous un peu! »

Je pense à tout les progrès que Sunshine a fait , a tout ce qu’elle a vu, à nos rires, à nos doutes, à sa surprise, aux gens qui l’ont pris dans leurs bras, à toutes les cuisines qu’on du lui faire visiter les serveuses mexicaines… Et je me dis putain on a bien fait.

Il est évident que je suis, comme toujours, fière de mon homme, de notre couple des challenges et des épreuves que l’on passe ensemble, solidaires, je l’aime infiniment.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *