Le folklore mexicain épisode 1 : L’Ex voto

 

Embarquement pour Mexico

Aujourd’hui je vous propose une petite excursion dans la culture mexicaine en vue de mon prochain voyage à la capitale Mexico. En effet comme certains le savent, ou l’apprennent , Acapulco Home ouvrira bientôt les portes virtuelles de son e-shop. Vous y trouverez donc la plupart des objets décoratifs de la culture mexicaine dont je vous parlerai dans les semaines précédents mon voyage:

 

Ex voto

 

Merci à Sainte Barbara de m’avoir donnée le courage de laisser mon mari qui maltraitait  mes enfants et moi et de m’avoir permis de revenir chez moi où je sais que nous serons très heureux avec ma famille et mes vieilles amitiés.

Ex voto vient du latin “exvoto suscepto” qu’on traduit par “suivant le vœu fait”.

C’est une offrande en guise de remerciement au saint qui nous a exaucé.

Vous avez peut être en tête ces petites plaques de marbres que l’on trouve dans les églises pour remercier le saint prié de nous avoir épargné dans une situation critique. Il s’agit là d’Ex voto version moderne.  Ceux dont je vous parle ici,au Mexique, sont leurs ancêtres qui eux sont  restés tels quels.

Les ex votos sont peints de façon naïve sur des petites plaques de métal on y trouve 3 éléments:

  • La situation à laquelle l’auteur a échappé (maladie, accident, catastrophe naturelle, guerres, épidémies, mauvaise récolte..).
  • Le saint , la vierge à qui l’auteur fait appel. Souvent dans le haut du cadre et entouré(e) de nuages il représente l’aspect divin.
  • Une légende relatant la scène tragique et des remerciements pour l’intervention divine ainsi qu’une date.
La famille Alvarado rend grâce à la vierge Guadalupe pour avoir donné la force à Octavio de sauver son fils quand il était emporté par le ruisseau de la rivière Bravo. Mexico. 1er Mai 1990

 

Petit historique

L’ex voto né en Italie au XVe siècle afin de tempérer les excès d’orfèvrerie votive ( pour remercier un dieu, un(e) saint..) . Ces petits tableaux sont plus économiques, accessibles à tous,  et deviennent rapidement populaire.  De ce fait ils se répandent facilement dans toute l’Europe catholique (France, Allemagne,Portugal) jusqu’en Espagne. Les conquistadors les emmèneront alors jusqu’au nouveau continent américain lors de la colonisation espagnole au XVI e siècle.

Ex voto marin de l’équipage du navire L’Eliza de Bordeaux rendant grâce suite au passage du Cap de bonne Espérance lors d’une tempête.

Alors que cette pratique disparaît peu à peu en Europe au XXe siècle, remplacée par les plaques de marbre, au Mexique elle reste vivace. Par ailleurs l’Ex voto est considéré comme un véritable témoin des réalités sociales (comme la photographie aujourd’hui ) en particulier après l’indépendance du Mexique au XIXe siècle où elle devient plus populaire.

Ex-voto marin “moderne” sur des plaques de marbre.

Autrefois c’était la divinité qui occupait toute la scène, mais en devenant plus populaire c’est l’homme qui occupe peu à peu toute la place laissant seulement un recoin pour la divinité de plus en plus stéréotypée. La légende quant à elle laisse apparaître parfois de nombreuses fautes d’orthographes en raison des problèmes d’alphabétisation de la classe populaire . En effet l’ex voto parle du petit peuple d’ou les dessins facilement compréhensible.

Un matin, lorsque j’ai ouvert la fenêtre, des centaines de guêpes sont entrées dans la maison et j’ai couru pour protéger mon bébé pendant qu’elles nous attaquées,  j’ai invoqué San Miguel et, grâce à lui, les guêpes sont restées un moment sans piquer puis sont parties par la fenêtre. Je vous remercie de m’avoir exaucé.

A noter l’auteur du dessin est en général un artisan dédié aux ex voto et payé par le commanditaire et acteur central de la scène(parfois illettré). L’ex voto peut aussi être commandé par un proche parent. Par exemple une mère qui rend grâce à la vierge Guadalupe pour lui avoir rendu son fils parti faire la révolution.

(Approximativement, n’hésitez pas pour plus de précisions car j’ai eu du mal à lire et surtout à conjuguer) (…) Miracle du Seigneur de la Colunna à juvencio quand il reçu cinq balles dans la panse par les soldats de la garnison de (rebelles?) pour avoir déserté de son poste pour l’avoir trouvé presque mort implorant un refuge , en témoignage de ma gratitude pour ce qu’il s’est passé ce matin. 19 Avril 1922

Après la révolution de nombreux artistes mexicains comme Diego Riviera et Frida Kahlo  vont revendiquer une identité , un culture nationale pour le Mexique en assimilant les cultures indiennes et espagnoles. C’est le désir du peuple mexicain à retrouver des racines qui lui sont propres.

Certains s’intéressent aux pratiques populaires tels que l’ex voto, Frida Kahlo en détournera même un relatant son accident de tramway.

Les conjoints Guillermo Kahlo et Matilde c. De Kahlo rendent grâce à la Vierge des douleurs pour avoir sauvé leur fille Frida de l’accident arrivé en 1925 au coin de la “cuahutemnarion” et de la…

L’Ex voto et ses variantes

L’ Ex voto peut également être un petit objet, tel que les fameux cœurs sacrés en métal qui décorent à merveille les intérieurs. On en trouve aussi dessinés sur le quai par les marins de passage.

Ex votos marins aux Açores.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *